Visite du détachement de coopération militaire aux centres de formation en langue française. [en]

La coordinatrice du programme d’enseignement du français aux forces militaires ghanéennes s’est rendue, du 9 septembre au 21 septembre, dans 2 centres de formation participants, installés sur les bases militaires de Sekondi et Kumasi.

Dans le cadre de la coopération militaire entre la France et le Ghana, Evelyne SASSY-AKUE, coordinatrice du programme d’enseignement du français aux forces militaires ghanéennes, s’est rendue, du 9 septembre au 21 septembre dans 2 centres de formation, installés sur les bases militaires de Sekondi et Kumasi.

Lors de ces visites, la coordinatrice du projet a participé activement à la préparation des candidats au Diplôme d’Études en Langue Française (DELF), financé par le Détachement de Coopération Militaire représenté par le Lieutenant-Colonel GELAS-DORE, et s’est assurée du bon fonctionnement du centre tant au niveau matériel que pédagogique.

La base navale de Sekondi compte actuellement 17 candidats inscrits aux cours de français (9 A1, 2 A2, 5 B1 ET 1 B2) et la 4ème garnison de Kumasi compte 15 candidats (13 A1, 1 A2, et 1 B1) qui s’apprêtent à composer dès aujourd’hui les examens DELF organisés par l’Alliance française d’Accra du 24 au 27 septembre. Bonne chance d’avance à tous nos candidats !

La représentante de la partie française tient à remercier en premier lieu le Bureau Education représenté par sa nouvelle directrice le Colonel ASMAH pour la bonne conduite des visites, ensuite pour leur accueil dans les centres, le Flag Fleet Officer Commodore OSEI-ASANTE (Western Naval Command), et le Général APHOUR ( GOC Central Command) , ainsi que le Lieutenant-Colonel Acquah (officier responsable de centre ) , enfin à saluer l’enthousiasme des professeurs (Mr Mensah KUDAFA, Mlle Sherifatu KADRI, Mr Peter ZAMEKUU, et Mlle Alberta NYAMEKEH) et l’implication forte des militaires ghanéens dans l’apprentissage de la langue française.

Depuis sa création, le programme a permis de former plus de 1000 militaires ghanéens envoyés chaque année en mission de maintien de la paix en Côte d’Ivoire, au Liberia, au Liban et au Mali aux côtés des forces militaires francophones des pays voisins.

Dernière modification : 26/09/2019

Haut de page