Séminaire sur les certifications en langue française organisé les 8-9 Octobre 2018 à Accra [en]

Les 8 et 9 octobre 2018, l’Ambassade de France, en collaboration avec le CIEP (Centre Internationale d’Etudes Pédagogiques), la CCIP (Chambre de Commerce et de l’Industrie de Paris Ile-de-France) et l’Alliance Française d’Accra, a organisé un séminaire sur les certifications en langue française à Accra.

Ce programme a été conçu à destination des formateurs de l’enseignement supérieur des secteurs public et privé pour les sensibiliser aux différentes certifications en langue française délivrées par le CIEP et la CCIP et reconnues à l’échelle internationale. Le public était composé d’enseignants, de fonctionnaires et de responsables académiques de diverses universités publiques et privées ainsi que d’agences gouvernementales stratégiques telles que la Commission des Services publics, L’Institut ghanéen de langues, le Service de Police du Ghana, le Service d’Immigration du Ghana, le Bureau national d’accréditation et bien d’autres.

M. Samuel BOUAK, chargé de programme au département Evaluation et certifications du CIEP, a fait une présentation sur l’éventail de diplômes de français délivrés par le gouvernement français, notamment :

  • Diplôme d’études de langue Française (DELF) ; y compris la version professionnelle le « DELF Pro »
  • Diplôme approfondi de langue Française (DALF)
  • Test de connaissance du français (TCF)

Suivez ce lien pour en savoir plus sur les certifications du CIEP.

Il a présenté avec détail la structure de ces certifications en indiquant les avantages que les étudiants et les professionnels pourraient tirer de leur obtention. Une certification DELF-DALF ou TCF est une valeur ajoutée pour le CV du détenteur et certifie que celui-ci a la capacité de communiquer et donc de travailler avec aisance dans un contexte francophone, partout dans le monde. Cette garantie est particulièrement pertinente au Ghana, qui s’intègre progressivement aux économies limitrophes francophones, ouvrant des opportunités d’emplois transrégionaux. Une certification en français garantit également l’accès aux réseaux académiques des régions francophones du monde que ce soit en Afrique, en Asie, dans les Caraïbes, en Europe ou en Amérique.

JPEG

M. François RENAUD, responsable pédagogique au CCIP, s’est adressé aux participants sur la gamme de diplômes français professionnels offerts par leur centre de langues, qui sont destinés aux étudiants et professionnels de différents secteurs. Ces certifications ont également une valeur ajoutée en ce qu’elles attestent des compétences linguistiques spécifiques en français requises pour travailler dans des contextes professionnels spécifiques notamment :

  • Affaires
  • Tourisme – Hôtellerie – Restauration
  • Relations internationales
  • Santé
  • Sciences et Techniques
  • Mode
  • Droit

Suivez ce lien pour en savoir plus sur les diplômes du CCIP.

Le séminaire avait aussi pour but de mettre les participants en relation avec les partenaires français afin d’explorer comment leurs étudiants et clients peuvent exploiter les avantages économiques qu’une certification de français peut leur apporter. Dans cette optique, des rencontres individuelles organisées pendant la journée ont permis aux représentants des universités présentes d’interagir directement avec les représentants du CIEP, CCIP, de l’Alliance Française et de l’Ambassade de France.

JPEG

Une rencontre a enfin eu lieu avec des représentants de la Commission des services publics afin de déterminer si les certifications précitées seraient pertinentes pour les fonctionnaires ghanéens dans le cadre de leur développement de carrière et éventuellement s’intégrer dans une politique cadre au sein de la fonction publique.

Ces initiatives s’inscrivent dans le cadre du projet FSP-SIFFLE Fonds de solidarité prioritaire : « Soutien aux initiatives de formation en français ») signé en juin 2016 par l’ambassade de France et le ministère de l’Education ghanéen.

Dernière modification : 16/10/2018

Haut de page