Résultats du programme de bourses pour études conjointes France-Ghana 2020 [en]

Résumé

La première édition du programme de bourses pour études conjointes France-Ghana s’est déroulée avec succès et a donné lieu à l’attribution de 8 bourses cofinancées : 4 bourses au niveau Master et 4 bourses au niveau doctorat.

1. Le partenariat

Le 11 juillet 2019, un accord portant sur les bourses d’études en France accordées aux étudiants ghanéens a été signé par le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne et par le ministre ghanéen de l’Éducation, Matthew Opoku Prempeh. Cet accord détaille les modalités du programme conjoint de bourses géré par l’Ambassade de France et le Secrétariat des bourses ghanéen (Scholarships Secretariat) afin de faciliter l’accès des étudiants ghanéens à la poursuite d’études en France, soit pour des études supérieures (niveau Master et Doctorat), soit pour le programme d’immersion linguistique « Year Abroad » des futurs enseignants de Français.

Les bourses octroyées de façon conjointe sont des bourses complètes qui couvrent les frais suivants :
-  Inscription et frais de scolarité
-  Assurance santé
-  Frais de Visa
-  Billet aller-retour Ghana-France
-  Allocation d’installation
-  Allocation mensuelle

2. Le processus de sélection

L’appel à candidatures pour le programme de bourses a été lancé le 21 janvier 2020 et la date limite de réception des candidatures était le 16 mars. Les domaines éligibles étaient les suivants :
-  Français langue étrangère
-  Physique, Chimie, Mathématiques
-  Sciences et techniques
-  Agriculture et agroalimentaire
-  Environnement et sciences de la terre
-  Tourisme, archéologie

201 candidatures (dont 121 éligibles) ont été reçues au niveau master et 16 (dont 12 éligibles) au niveau doctorat. Une présélection a été opérée, de façon séparée dans un premier temps, puis conjointement par l’ambassade et par le Secrétariat des bourses.

La pandémie de COVID-19 a conduit à tenir les entretiens individuels par vidéo-conférence. Y ont participé un représentant du Secrétariat des bourses, un représentant de l’ambassade ainsi que l’ETI en charge de la coopération universitaire et recherche :
• 31 entretiens au niveau Master ;
• 10 entretiens au niveau doctorat.

Les critères de sélection étaient : le caractère prioritaire du domaine d’études, le niveau d’excellence du candidat, sa motivation pour des études en France ainsi que la pertinence du parcours choisi par rapport au projet. Les grilles de notation des participants français et ghanéens ont été compilées et un comité de sélection finale s’est réuni le 28 mai afin de décider l’attribution des bourses.

3. Les résultats

8 bourses ont été attribuées de façon conjointe :

• 4 au niveau doctorat dans les disciplines suivantes :
-  Français Langue étrangère ;
-  Anthropologie médicale / paléopathologie ;
-  Microbiologie pharmaceutique ;
-  Hydrologie/géophysique.

• 4 au niveau master dans les disciplines suivantes
-  Français Langue étrangère ;
-  Sciences de l’environnement ;
-  Sciences politiques, spécialité environnement ;
-  Sciences de la santé, spécialité neurobiologie.

Lors du comité de sélection conjoint, le Secrétariat des bourses a manifesté par l’intermédiaire de son directeur sa satisfaction quant au déroulement du processus de sélection qui les a pleinement associés à la sélection des candidats et a su prendre en compte les choix du gouvernement ghanéen en matière de disciplines prioritaires, notant qu’il s’agissait du partenariat le plus abouti en matière de programmes conjoints de bourses au Ghana.

Hors programme conjoint, l’ambassade a octroyé une 5e bourse de doctorat à coûts partagés, qui pourra être complétée par une allocation de recherche pour une thèse au Sud (ARTS) de l’IRD.

JPEG

Dernière modification : 23/06/2020

Haut de page