Quatrième session du Dialogue politique Ghana-France (Accra, 20 avril 2017)

Marqué cette année par les célébrations du soixantième anniversaire des relations diplomatiques entre le Ghana et la France, le dialogue politique Ghana-France s’est tenu au ministère des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale, à Accra, le 20 avril.

Etaient présent à ce dialogue : les responsables du Ministère des Finances, du Ghana Investment Promotion Center (GIPC), des Forces armées du Ghana, du Service de police du Ghana, du Ministère de la défense, de l’Autorité maritime du Ghana, du Ministère de l’intérieur, de la Commission du développement national, du Ministère de l’environnement, des sciences et de la technologie. La presse a assisté à la partie introductive.

M. Edwin Adjei, Directeur général par intérim du Ministère, a félicité la France pour ses efforts visant à promouvoir la paix, la sécurité et le développement dans la sous-région. Il a présenté le succès des quatre-vingt-dix projets français enregistrés au Ghana dans les différents secteurs tels que l’agriculture, la banque, l’industrie et le transport aérien. Il a ajouté que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays s’élevait à environ 2 milliards de dollars. M. Adjei a également souligné la coopération accrue entre les deux pays dans des domaines tels que la sécurité régionale, la cybercriminalité, la sécurité maritime dans le golfe de Guinée, les migrations, le changement climatique et la coopération au développement.

En réponse, le chef de la délégation française, M. Laurent Garnier, secrétaire général adjoint du ministère français des Affaires étrangères et du Développement international, a félicité le Ghana pour avoir fait une nouvelle fois la preuve de sa maturité démocratique lors de la récente élection présidentielle qui a conduit à une alternance du pouvoir. Il a également détaillé diverses dimensions des relations entre les deux pays.

En ce qui concerne la sécurité, il a noté les progrès accomplis en matière de sécurité maritime dans le golfe de Guinée et de lutte contre le terrorisme notamment. Il a assuré le Ghana du soutien actif de la France en faveur de la reprise économique dans le pays et a salué l’approche du nouveau gouvernement en matière de développement du secteur privé et d’initiatives visant à attirer des investissements étrangers. Concernant l’éducation, M. Garnier a mentionné que l’apprentissage de la langue française était vital pour l’intégration régionale. Il a conclu son discours en exprimant sa fierté de 60 ans de relations solidaires et dynamiques entre les deux pays.

Dernière modification : 08/05/2017

Haut de page