Mise en place d’un partenariat en sciences de la terre entre l’IFREMER, l’université de Bretagne Occidentale, l’université de Rennes 1 et l’université du Ghana

L’université de Bretagne Occidentale, l’université de Rennes 1, le centre de recherche en sciences marines IFREMER et l’université du Ghana-Legon ont mis en place cette semaine un partenariat en sciences de la terre.

JPEG
Célébration de l’accord de partenariat entre UG - Ifremer - UBO - Univ Rennes1
De gauche à droite : Prof Mark Sandow Yidana, Dr Daniel Aslanian, Prof. Pascal Tarits, Prof. Samuel Kwame Offei, Dr. Maryline Moulin, Prof. Daniel Asiedu, Dr Joseph Offei Thompson, Dr Marina Rabineau

L’université de Bretagne Occidentale, l’université de Rennes 1, le centre de recherche en sciences marines IFREMER et l’université du Ghana-Legon ont mis en place une convention visant à mettre en synergie leurs compétences scientifiques, dans leurs thématiques respectives de recherche, notamment dans les domaines des sciences de la terre et de la mer. Cette convention est le prélude à un projet plus ambitieux auquel se joindront d’autres partenaires académiques et industriels afin de développer et partager les connaissances sur les sols et sous-sols ghanéens, tant sur la terre qu’en mer.

Une délégation de représentants du centre français de recherche en sciences marines IFREMER, de l’université de Bretagne Occidentale (UBO) et de l’université de Rennes 1 est venue à Accra pour poser les bases d’un partenariat avec le Ghana. Ce projet ambitieux se propose de créer des synergies entre l’enseignement, la recherche et l’industrie et de faire le lien entre la terre et la mer, en abordant les thématiques liées à l’eau, l’énergie, aux mines, à l’environnement côtier au travers des sciences de la terre et de la mer. L’exploration conjointe des sols et sous-sols ghanéens ainsi que leur cartographie tant sur le continent que dans l’océan pourraient en outre permettre d’entrevoir les ressources et potentiels qu’ils détiennent dans ces différents domaines.

Deux volets principaux sont à l’étude pour la mise en œuvre de ce projet :
-  Un volet formation : formation de jeunes Ghanéens en France et au Ghana (niveau master et doctorat) ; échanges d’étudiants, de jeunes chercheurs et d’enseignants ; universités d’été en géosciences ; universités marines à bord des navires école-recherche de l’IFREMER
-  Un volet recherche et application : partenariats mixtes avec les universités et les entreprises afin de partager les données et expériences de la recherche scientifique ainsi que les méthodes et technologies d’exploration.

Un accord de coopération avec l’université du Ghana (UG) portant sur la formation d’étudiants ghanéens en sciences de la terre, au niveau Master et au niveau PhD, a été mis en place mardi 6 février.

Lors de leur visite au Ghana, l’équipe de chercheurs français a également pu rencontrer différents partenaires potentiels susceptibles de s’associer à ce projet dont le Vice-chancelier de l’université des Mines et des Technologies (UMAT) ainsi que la Société Nationale Pétrolière du Ghana (GNPC). Enfin, l’entrevue avec le Ministre de l’environnement, des sciences, de la technologie et de l’innovation, Hon. Prof. Kwabena Frimpong Boateng, a confirmé la volonté de ce dernier de soutenir ce projet prometteur et bénéfique pour toutes les parties prenantes.

Dernière modification : 17/04/2018

Haut de page