L’Ambassade organise un forum sur PPP & villes durables

L’Ambassade de France au Ghana a organisé un forum de deux jours sur les partenariats public/privé et villes durables les jeudi 29 et vendredi 30 septembre à l’Hôtel Kempinski, Accra.

Le 29 septembre, le Ministre de la santé du Ghana,M. Alex Segbefia, et l’Ambassadeur de France au Ghana, H.E. François Pujolas, ont officiellement lancé le forum sur les Partenariats Public/Privé et villes durables, organisé par l’Ambassade de France au Ghana et par ses partenaires.

La première journée, organisée en collaboration avec Business France et la Chambre de Commerce Française au Ghana, était dédiée aux partenariats public/privé dans quatre secteurs clés de l’économie ghanéenne. Pour chacun de ces secteurs, une société française a présenté un projet qu’elle a mené à bien dans un pays présentant des caractéristiques similaires au Ghana.

A cette occasion, l’Ambassadeur de France au Ghana a rappelé qu’aujourd’hui, dans la plupart des pays, le budget public ne peut financer à lui seul l’amélioration et la construction d’infrastructures de manière efficiente et respectueuse de l’environnement. Il a déclaré que par conséquent, des réponses innovantes doivent être trouvées afin de relever ces défis.

M. Pujolas a aussi souligné qu’à travers les PPP, de nombreuses sociétés françaises sont mis au point des technologies innovantes dans le domaine des énergies renouvelables et du développement durable ; ajoutant qu’elles sont prêtes à faire part de leurs expertises au Ghana afin de faire progresser le pays dans les secteurs liés à l’énergie, à l’eau, aux transports et à la gestion des questions de santé.


H.E. François Pujolas & Hon. Segbefia

Sophie Clavelier, directrice de Business France Abidjan

L’Ambassadeur en train de donner son discours

H.E. François Hollande

Gwénolé Jan, Sophie Clavelier

Honorable Alex Segbefia, ministre de la santé

Des participants à la conférence

Conseilleur économique à l’ambassade de France, directrice de Business France Abidjan, Ambassadeur de France au Ghana

Gwénolé Jan, Sophie Clavelier, Aminata Ibrahim

Participants pendant la pause-café

Les PPP et le développement durable : un enjeu clé pour la coopération entre la France et le Ghana

L’Ambassadeur a également fait référence à la récente visite du Président Mahama en France, lors de son entretien avec le président français, François Hollande. Le chef d’Etat français s’est félicité du développement des relations économiques entre la France et le Ghana, notamment dans les secteurs de l’énergie, de la planification urbaine, de l’agroalimentaire, des télécommunications et des transports.

Le Ghana est la deuxième plus grande économie de la zone CEDEAO après le Nigeria. Le pays a atteint la catégorie des "pays à revenu moyen inférieur" en 2010 et possède un indice de développement supérieur à la plupart des économies sub-sahariennes. Cependant, les besoins du pays en infrastructures restent cruciaux : les transports, les routes, l’eau et l’assainissement, la santé, l’organisation administrative, et plus particulièrement l’approvisionnement en électricité. Étant donné que les entreprises françaises ont été mondialement reconnues pour leurs succès dans ces secteurs -notamment grâce à des partenariats publics/privés- elles sont des exemples probants permettant de répondre aux besoins actuels du Ghana.

Le second jour était organisé en collaboration avec l’Institut Français et ArchiAfrika. De nombreuses présentations et illustrations concrètes des différentes approches ghanéennes et françaises en matière de villes durables et de Partenariat Public/Privé ont été mises en avant. Lors du discours d’ouverture de cette deuxième journée, l’Ambassadeur de France au Ghana a rappelé que le forum permettrait aux entreprises opérant dans les PPP de montrer leur savoir-faire,qui est actuellement pas suffisamment connu au Ghana, tout en véhiculant l’image d’une offre française moderne, créative et évolutive en prise directe avec l’évolution du continent africain en général et au Ghana en particulier.

L’échange de "best practices" entre la France et le Ghana : approche concrète de développement urbain durable

L’Ambassadeur de France a rappelé que la « problématique de la ville durable en Afrique de l’Ouest et tout particulièrement au Ghana, est en passe de devenir un enjeu majeur pour le développement social, économique et environnemental d’une grande partie de la population ». En effet, depuis 2010,51,5 % de la population ghanéenne vit en zone urbaine, et le nombre d’individus devrait doubler d’ici 2030. M. Pujolas a déclaré que « la planification et le développement urbain est un enjeu très important ». L’approche « ville durable » permettra aux différents décisionnaires et acteurs de ce secteur de penser et agir différemment, usant de nouvelles pratiques et de techniques innovantes. En somme, la construction d’un nouveau modèle urbain,construit grâce aux solutions effectives mises en place pour répondre aux problèmes critiques d’aujourd’hui (logement, écologie urbaine, transport, développement humain et social).

La seconde journée du forum a été inaugurée par M. Mahama Ayariga, Ministre de l’environnement, de la science, de la technologie et de l’innovation. Etablie autour du thème « Réalités et perspectives de la ville durable au Ghana », cette dernière journée a réuni des architectes et des décisionnaires impliqués dans le développement urbain. A la suite de tables rondes, un démonstrateur numérique conçu de A à Z par plus de 100 entreprises françaises a été présenté aux participants ;illustrant ainsi l’approche unique et originale,résultant du travail conjoint, de différentes entreprises privées et les décisionnaires publics travaillant ensembles à la conception d’une ville.

Dernière modification : 17/10/2016

Haut de page