L’Ambassade de France au Ghana signe un accord pionnier avec Vice Chancellors’ Ghana association.

Mardi 5 juin, un protocole d’accord a été signé entre l’Ambassade de France et Vice Chancellors’ Ghana (VCG) association à la Résidence de France à Accra. Il contient des dispositions qui serviront de base à d’autres accords bilatéraux spécifiques avec les universités membres afin de formaliser l’approfondissement des relations entre les deux partenaires.

VCG comprend le 10 universités publiques au Ghana
• University of Ghana (UG)
• University of Cape Coast (UCC)
• Kwame Nkrumah University of Science and Technology (KNUST)
• George Grant University of Mines and Technology (UMAT)
• University for Development Studies (UDS)
• University of Education Winneba (UEW)
• University of Energy and Natural Resources (UENR)
• Ghana Institute of Management and Public Administration (GIMPA)
• Opoku Ampomah University of Professional Studies (UPSA)
• University of Health and Allied Sciences (UHAS)

https://www.youtube.com/watch?v=qCW7kiiVpF0

La signature de cet accord-cadre constitue un autre " élément constitutif de la relation productive entre VCG et l’Ambassade de France qui remonte à une dizaine d’années ", a expliqué François Pujolas, Ambassadeur de France au Ghana. Depuis lors, un certain nombre de développements importants ont eu lieu dans le secteur de l’éducation, conduisant à l’établissement de cet accord qui a été signé par S.E. François Pujolas, Ambassadeur de France au Ghana, et le Professeur Gabriel Ayum Teye, Président du VCG et vice-chancelier de « University of Development Studies ».

La coopération franco-ghanéenne dans le domaine de l’enseignement supérieur : une relation fructueuse

De 2013 à 2017, quatre éditions de la Conférence Ghana-France sur l’enseignement supérieur ont été organisées en France ou au Ghana. Ces conférences sont nées de l’idée de réunir des responsables d’universités clés en France et au Ghana afin de discuter des pistes potentielles de coopération et de construire de nouveaux projets qui stimuleraient la mobilité universitaire, les projets de recherche conjoints et le partage des connaissances. Entre ces conférences, VCG et l’Ambassade de France ont collaboré pour parvenir à des avancées majeures, comme en 2015, lorsque les efforts considérables des deux parties ont abouti à la ratification d’un accord bilatéral entre la France et le Ghana pour la reconnaissance mutuelle des études et des diplômes universitaires. Cet accord, le premier du genre en Afrique subsaharienne, facilite l’accès direct des diplômés ghanéens à la poursuite d’études en France.

L’année dernière, s’est tenu, à Accra et Kumasi, le tout premier salon de l’éducation " Study in France ", ainsi que lancement au Ghana du réseau numérique international des anciens étudiants connu sous le nom de France Alumni. Cette plate-forme en ligne, qui compte actuellement 260 membres, favorise la connexion et la mise en relation entre les anciens élèves, les institutions partenaires et les entreprises. Le lancement de France Alumni Ghana atteste de l’augmentation du nombre de Ghanéens qui se rendent en France chaque année pour poursuivre des études. Rien qu’en 2017, ce nombre a atteint 220, avec une augmentation remarquable de 40 % pour les études de troisième cycle entre 2015 et 2017.

Au cours des quatre dernières années, diverses initiatives ont été mises en œuvre pour faciliter le partage d’expertise, l’accès à la formation et le soutien pédagogique à travers les projets du Fonds de Solidarité Prioritaire parrainés par le gouvernement français, la plate-forme numérique de l’IFOS et le soutien de l’ambassade à la « School of Doctoral Studies in French ». Enfin, une série de partenariats interuniversitaires de portées et d’orientations différentes ont renforcé la coopération entre la France et le Ghana dans le domaine de l’enseignement supérieur au cours de la période, par exemple : ISA- Lille and KNUST Masters en filière accélérée , Sciences Po Paris – University of Ghana programme d’échange, IFREMER- West Brittany University - Rennes University - University of Ghana(UG) programme d’échange et de recherche, ENA – GIMPA programme d’échange et Institut pour la Recherche et le Développement (IRD) – UG Noguchi Institute programme commun de recherche sur la santé et l’environnement.

Donner le ton pour un partenariat renforcé

L’un des principaux mérites de ce protocole d’accord est qu’il permettra de créer un cadre favorable aux partenariats entre l’ambassade de France et les universités publiques ghanéennes et à l’établissement de nouvelles alliances innovantes. Etant donné que de nombreuses universités et écoles ont déjà manifesté leur volonté de coopérer avec des universités ghanéennes, cet accord va renforcer la confiance en l’enseignement supérieur ghanéen et permettre de nouvelles collaborations entre les établissements des deux pays. Il est à espérer que la mobilité des étudiants et des enseignants en sera stimulée, que ce soit pour les programmes d’immersion linguistique (Year abroad language immersion programme) ou dans le cadre des programmes enseignés en anglais.

"Le fait d’être bilingue et multiculturel offre également des opportunités d’emploi au niveau international puisque la langue française est parlée sur tous les continents ", a déclaré l’Ambassadeur qui a ajouté : " L’enseignement supérieur en France est l’un des moins chers au monde et en même temps l’un des meilleurs ".

Par ailleurs, il est également prévu de mettre en place, en collaboration avec le GETFUND, un système de bourses pour les étudiants désireux de poursuivre des études universitaires en France. Il est également prévu qu’une association soit créée dans les mois à venir pour servir de base à la plateforme numérique France Alumni Ghana.

En novembre de cette année, le Ghana sera représenté par une délégation universitaire au salon Campus France, sur le thème de la Francophonie.

JPEG

Dernière modification : 11/10/2018

Haut de page