« Jamais sans moi » : Inclusion des personnes atteintes de maladies et troubles mentaux via le sport ! [en]

Jeudi 26 septembre, l’Ambassade de France au Ghana a assisté au lancement du projet « Promotion of Mental Health and wellness through Sports » porté par Care and Action for Mental Health in Africa (CAMHA), associée à Harm Reduction Alliance of Ghana.

Cette rencontre s’est tenue au Conseil des infirmières et sage femmes du Ghana (Nursing and Midwifery Council of Ghana). Elle a rassemblé une soixantaine de personnes : représentants de l’Accra Psychiatric Hospital, Pantang Psychiatric Hospital, Ankanful Psychiatric Hospital, de la Mental Health Authority, d’un spécialiste en santé publique de l’Agogo Presbyterian Hospital, de pensionnaires des hôpitaux partenaires du projet ou encore du Département de santé mentale de l’Ecole d’infirmière et de sage-femme de l’Université du Ghana.

Cette première session qui avait pour thème « la prévention du suicide à travers l’inclusion sociale et le sport » a permis de rappeler combien la pratique sportive joue un rôle crucial dans l’amélioration des pathologies psychiques et mentales. Elle préfigurait également le lancement des CAMHA Games 2019 qui se dérouleront le mois prochain et pour lesquels les différentes équipes des hôpitaux partenaires ont reçu des équipements et matériels sportifs afin de s’entrainer.

Cet évènement s’inscrit dans le cadre du Projet « Promotion of Mental Health and wellness through Sports », soutenu par l’Ambassade de France. Celui-ci vise à l’inclusion à travers le sport des personnes atteintes de maladies mentales : amélioration du bien-être des malades, sensibilisation et formation des professionnels de santé psychiatrique (3 hôpitaux, Autorité en santé mentale, etc.) sur l’importance de l’activité physique dans le processus de traitement des pathologies, organisation de compétitions sportives, mise à disposition d’équipements.

Ce projet est soutenu par le programme de l’Ambassade de France au Ghana « Projets innovants des sociétés civiles et des coalitions d’acteurs », PISCCA 2019-2020, qui vise à la structuration et le renforcement de capacités des organisations de la société civile ghanéenne par une offre de formation et le financement de projets pilotes innovants.

Comme 13 autres ONG ghanéennes, CAMHA a été retenu parmi les 147 organisations ayant répondu à l’appel à projets. Cet appel portait sur 3 thématiques qui sont au cœur des enjeux du développement du Ghana mais aussi des priorités de la France :

  • Changement climatique/environnement
  • Santé et droits reproductifs et sexuels (SDRS)
  • Sport/inclusion sociale

JPEG

Dernière modification : 03/10/2019

Haut de page