Coopération transfrontalière menée par l’Ambassade de France au Ghana

En 2016 l’antenne DCI de l’Ambassade de France au Ghana a lancé un projet de soutien aux agences de sécurité ghanéenne dans leur lutte contre le trafic de stupéfiants et la criminalité organisée. Ce projet, sous le nom de MILDECA (Interministerial Mission for the Fight against Drugs and Addictive Behaviors), avait pour but de développer la coopération opérationnelle entre les services antidrogues ghanéens et leurs partenaires des pays voisins.

Former pour agir

Dès la première année, ce projet a servi aux services ghanéens et togolais, afin de pouvoir échanger et travailler ensemble. La mise en place de la deuxième phase de MILDECA, a permis aux services ivoiriens d’intégrer le programme et de participer à ces échanges. L’objectif final étant de faire face aux difficultés rencontrées, dans le cadre de la coopération régionale dans la lutte contre le trafic.

Du 05 au 16 juin 2017, s’est tenu au Togo et au Ghana, une formation technique regroupant des fonctionnaires ghanéens, togolais et ivoiriens issus de la police, de la gendarmerie et des douanes. Cette formation « surveillances et filatures, exercice transfrontalier », dispensée par 2 experts français, s’est adressée à 12 policiers et gendarmes togolais, 26 policiers ghanéens et 2 policiers et douaniers ivoiriens. Cet exercice effectué à Lomé, avait pour but de mettre les 3 unités en situations, de leur permettre de travailler conjointement, mais également de renforcer les capacités d’investigation de chaque unité, notamment en leur permettant de se familiariser avec le système de géolocalisation par balises « tracking ».

Lors de la formation, avec l’accord des autorités policières ghanéennes, il était décidé de faire travailler les effectifs de la police ghanéenne et togolaise sur un véritable objectif, et de mettre en place un dispositif de surveillances et de filatures sur un réseau de contrefacteurs d’or particulièrement actif à Accra. Cette opération s’est soldée par l’interpellation de 7 individus, la saisie de 64 kilogrammes de faux or et de plusieurs milliers de dollars américain.

Réussite de cette coopération policière

Lors de la cérémonie de clôture qui s’est tenue dans les locaux du Criminal Investigation Department d’Accra, le Directeur Général, le Commissionner of Police Bright ODURO a chaleureusement remercié la France et a fait part de sa grande satisfaction pour les résultats enregistrés grâce à l’appui du projet MILDECA. Il s’est par ailleurs félicité de la coopération opérationnelle ainsi créée entre les services ghanéens, togolais et ivoiriens, appelant de ses vœux la poursuite et l’élargissement de la coopération inter-pays. Un désir partagé par l’ambassadeur de la France au Ghana, François Pujolas. "Il s’agit d’une nouvelle étape concrète pour une approche plus intégrée de notre lutte commune contre le terrorisme ; et pour une Afrique de l’Ouest plus sûre et donc plus stable", a-t-il ajouté. Enfin, il a déclaré que la France était heureuse de pouvoir, en raison de ses liens étroits avec le Ghana et les pays voisins, combler le fossé des différences linguistiques afin d’atteindre un niveau de coopération amélioré.

JPEG JPEG

Dernière modification : 20/07/2017

Haut de page