Cérémonie de signature de contrats de performance

Le 26 octobre 2017, une cérémonie de signature de contrats de performance entre des Agences Subventionnées et leurs ministères de tutelle a eu lieu à Accra. Cet évènement s’est tenu en présence du Vice-ministre du Commerce et de l’Industrie, M. Robert AHOMKA-LINDSAY, de Monsieur l’Ambassadeur de France au Ghana, M. François PUJOLAS, du Président Exécutif de la Commission des Entreprises Publiques, M. Stephen Asamoah BOATENG, du Directeur de la Division de l’Investissement Public du ministère des Finances, M. David Klottey COLLISON ; du Vice-Recteur Ghana Institute for Management and Public Administration (GIMPA), Prof. Philip DUKU OSEI et les responsables d’Agences Subventionnées.

Plus de transparence pour plus d’efficacité

Cette cérémonie s’inscrit dans le cadre du projet financé par la France intitulé « Renforcement de la redevabilité des administrations publiques centrales et locales » qui vise à renforcer la mise en œuvre des mécanismes de redevabilité dans l’administration ghanéenne et ce, afin d’améliorer les conditions de vie des populations grâce à une utilisation plus rationnelle et plus transparente des ressources publiques.
« Ce projet “Strengthening the Accountability in Ghana’s Central and Local Government” est le fruit d’une longue coopération entre la France et le Ghana en matière d’appui aux réformes engagées par le Ghana, en particulier dans le secteur de la décentralisation et du secteur public » a mentionné l’Ambassadeur. Depuis 2006, trois projets, d’un montant total de 3.2 millions d’€, ont ainsi été mis en œuvre au Ghana dans ces domaines.

La mise en place des contrats de performance des Agences subventionnées, dont l’objectif d’améliorer la prestation de services dans le secteur public grâce à un suivi rigoureux et diligent des opérations techniques et financières via ces contrats, résulte d’un partenariat entre l’expertise française, la State Enterprise Commission (SEC), le Ghana Institute for Management and Public Administration (GIMPA) et le Public Sector Reform Secretariat (PSRS).
Plusieurs missions d’experts ont été conduites à l’attention de différentes Agences subventionnées et ont permis d’accompagner la formulation et la mise en place de leurs contrats de performance. Six agences ont donc signé leurs contrats ce 26 octobre :
• Environmental Protection Agency (EPA)
• Energy Commission (EC)
• National Accreditation Board (NAB)
• Sunyani Technical University (STU)
• Ghana Standards Authority (GSA)
• Driver & Vehicle Licensing Authority (DVLA)

Le Ghana et la France partagent les mêmes valeurs de bonne gouvernance et sont d’avis qu’une croissance durable et inclusive à long terme doit reposer sur deux piliers : un secteur privé dynamique et un secteur public efficace. Ainsi, cette cérémonie de signature est un signe fort de l’appropriation des instruments de gestion de la performance par le gouvernement ghanéen, pour une administration plus responsable et efficace, au service des usagers et des citoyens ", a déclaré l’Ambassadeur.

La France, un soutien au développement des institutions publiques ghanéennes

La France accorde une attention particulière à la gouvernance des institutions publiques. Elle apporte, en effet, également son soutien aux Entreprises d’Etat (SOEs) à travers l’Agence Française de Développement qui a accordé des prêts à deux d’entre elles : GRIDCO et la Banque du Développement Agricole (Agricultural Development Bank). L’AFD a également organisé, en juillet dernier, un atelier sur la corporate governance à l’attention des SOEs afin de renforcer leurs capacités et leur permettre d’avoir accès à des financements non garantis par l’Etat et ainsi participer à leur croissance.
La France participe également à la promotion de la gouvernance au Ghana à travers le Fonds Européen de Développement, auquel elle contribue à hauteur de 18%. Ainsi, 75 millions d’Euros devraient être dédiés au soutien à la gouvernance, à l’appui au processus de décentralisation, à la Réforme du secteur public et à la redevabilité, pour la période 2014-2020.

JPEG JPEG

Dernière modification : 15/11/2017

Haut de page