Cérémonie de lancement du Programme PISCCA 2109 [en]

Lundi 1er juillet 2019 s’est tenue à l’Alliance Française, la cérémonie de lancement du programme « Projets innovants des sociétés civiles et des coalitions d’acteurs », PISCCA 2019-2020, qui vise à la structuration et le renforcement de capacités des organisations de la société civile Ghanéenne.

Présidé par l’Ambassadeur de France, Mme Anne Sophie AVÉ, cet événement a rassemblé les 14 associations ghanéennes lauréates. Celles-ci ont été choisies par un comité de sélection, composé de l’Ambassade de France au Ghana, de l’AFD, de France Volontaireset de la délégation de l’Union Européenne au Ghana, parmi les 147 organisations ayant répondu à l’appel à projets. Cet appel portait sur 3 thématiques qui sont au cœur des enjeux du développement du Ghana mais aussi des priorités de la France :

  • Changement climatique/environnement
  • Santé et droits reproductifs et sexuels (SDRS)
  • Sport/inclusion sociale

L’Ambassadeur a ensuite signé les conventions de financement des 6 projets qui seront mis en œuvre en 2019 ; les 8 autres seront financés en 2020 :

Changement climatique/environnement

- A Rocha Ghana : “Community Collective Action for Food Security, Climate Mitigation and Conservation of the Newly Designated Lake Bosomtwe Biosphere Reserve"
Projet d’agriculture de conservation (plantations de plusieurs espèces d’arbres fruitiers) sur les bords du lac Bosomtwe et formation des agriculteurs en matière d’agriculture durable, de protection des réserves aquatiques et de changement climatique.

- Association Voûte Nubienne : “Emergence, strengthening and support of the sustainable housing market in Upper East Region, Ghana”
Projet d’habitat adapté dans le nord du Ghana à travers la formation de maçons aux techniques de construction de voûtes nubiennes utilisant des matériaux locaux, durables, adaptés aux économies locales et répondant aux enjeux climatiques et environnementaux (meilleure performance thermique, meilleure résistance, réduction des matériaux à forte empreinte carbone, etc.).

Santé et droits reproductifs et sexuels (SDRS)

- Savana Signatures : « Girls Empowerment Project »
Projet d’autonomisation de jeunes filles scolarisées dans des centres de formation professionnelle sur la problématique des violences sexuelles et basées sur le genre à travers la sensibilisation aux droits en matière de santé sexuelle et reproductive, l’amélioration de l’accès au droit, aux services sociaux et sanitaires ainsi qu’aux centres d’appels spécialisés, la création de lieux sécurisés dans les centres et le mentorat dans la région Nord.

- Net Organisation for Youth Empowerment and development, “Fistula free northern Ghana campaign”
Projet visant à réduire et à traiter les cas de fistules dans 10 communautés rurales du Nord à travers la sensibilisation, la prévention ainsi que la prise en charge médicale des interventions chirurgicales.

Sport et inclusion sociale

- DUNK Grassroots : “Beyond the goalpost project”
Projet d’autonomisation de 80 jeunes filles issues de quartiers défavorisés d’Accra par l’accès aux sports et à l’éducation et formation de 20 professeurs d’éducation physique aux nouvelles méthodes d’enseignement du sport dans les écoles publiques de deux quartiers populaires d’Accra : création d’un espace sécurisé pour la pratique du sport, sensibilisation aux questions relatives au genre et aux droits des femmes, mise en place d’un soutien scolaire.

- Care and Action for Mental Health in Africa : “Promotion of mental health and wellness through Sports”
Projet d’inclusion à travers le sport des personnes atteintes de maladies mentales : amélioration du bien-être des malades, sensibilisation et formation des professionnels de santé psychiatrique (3 hôpitaux, Autorité en santé mentale, etc.) sur l’importance de l’activité physique dans le processus de traitement des pathologies, organisation de compétitions sportives, mise à disposition d’équipements.

Renforcement de capacités
A la suite de cette cérémonie, les 6 associations ont assisté à une réunion d’orientation et une session d’évaluation des besoins en formations menées par le West Africa Civil Society Institute (WACSI).

Les personnels des associations bénéficieront ensuite de formations en vue de renforcer leur capacités dans différents domaines : gouvernance, suivi, évaluation, plaidoyer, reporting, etc. Cette formation a pour objet d’accompagner la professionnalisation de ces organisations, afin qu’elles soient davantage en mesure de jouer leur rôle, majeur, aux côtés de l’État, d’accompagnement et de suivi des politiques publiques.

Dernière modification : 10/07/2019

Haut de page