COVID-19 - Message de Mme Anne-Sophie AVÉ, Ambassadeur de France au Ghana 27.04.20

Le Ghana a identifié, à ce jour, 1550 cas de personnes infectées au Covid-19 (chiffres au 26/04/2020). Cette détection a été permise par une politique de tests systématiques et non seulement des personnes présentant des symptômes. Ainsi 100 622 personnes ont été testées dont 77 553 dans le cadre du traçage des cas contact, ce qui a permis de détecter 922 personnes infectées. Le Ghana déplore 11 décès et indique que tous ces cas présentaient des affections sous-jacentes.

Selon les autorités, le Ghana dispose désormais de lits dédiés au traitement des malades dans chaque hôpital et compte plus de 200 respirateurs. L’Hôpital « Bank of Ghana » y est entièrement dédié ainsi que celui de Ga East en cours de construction. A ce jour, 64 malades sont hospitalisés et 115 en quarantaine obligatoire. Les autres personnes affectées sont confinées chez elles et bénéficient d’une surveillance médicale de routine (symptômes légers). 155 guérisons sont confirmées.

Le président Nana Akufo-Addo a confirmé dimanche 26 avril la levée du confinement instauré le 29 mars dernier tout en maintenant les mesures de précaution, dont :

  1. La fermeture des frontières (au moins jusqu’au 3 mai), des écoles et des universités
  2. L’interdiction de tous les évènements réunissant plus de 15 personnes
  3. Le respect des distances sociales et port du masque.

Il a également annoncé un plan d’investissements massifs pour la création de 88 hôpitaux en un an (un par district), de 6 nouveaux hôpitaux régionaux, de 3 centres de détection des maladies infectieuses et un centre national de contrôle des maladies.

Pour toute sortie, il est désormais obligatoire de porter un masque. Le port du masque est efficace si :

- Le masque recouvre le nez et le menton

- Il est changé toutes les 4 heures (les masques en tissu réutilisables doivent être lavés à 60°)

- Une fois placé sur le visage, il n’est ni touché ni déplacé

- Une fois enlevé, il n’est pas remis sur le visage (porter son masque autour du cou ou sur la tête puis le remettre est inutile et dangereux)

- Le masque doit être enfilé avec des mains propres, lavées au savon et désinfectées au gel hydro alcoolique

- Après retrait du masque, les mains doivent être lavées au savon et désinfectées au gel hydro alcoolique

- Avec ou sans masque, il faut éviter de se toucher le visage.

JPEG

Protégez-vous et protégez vos proches : une personne infectée sur 2 n’a pas de symptômes mais peut transmettre de virus.

Beaucoup de fausses informations circulent. Il importe de ne pas les relayer et de ne se fier qu’aux informations officielles : L’OMS, santé publique Franceet, pour le Ghana, le GHS. Seuls ces sites officiels fournissent des informations fiables sur les statistiques et la recherche (médicament, vaccin, facteurs de fragilité, facteurs de développement du virus) : sur ces derniers points, les recherches et études sont en cours et rien n’est confirmé. La presse et les médias relaient des hypothèses dont aucune n’est à ce stade scientifiquement démontrée.

Aucune évacuation de ressortissants français n’est envisagée à ce stade. S’il est exact que l’ambassade tient un décompte des ressortissants français de passage ou en grande difficulté (santé, famille) qui se sont signalés au consulat et tient Paris informé, ni leur nombre, ni la situation au Ghana ne justifie à ce stade l’organisation d’un vol spécial pour Paris. Nous permettons juste aux personnes signalées d’embarquer sur les vols disponibles à destination de l’Europe. Une soixantaine de français a ainsi pu rentrer en France via Bruxelles, Oslo, Amsterdam ou Francfort.

La compagnie Air France n’a aucun vol prévu pour / depuis Accra, la relève des équipages étant impossible ici. Nous continuons donc à travailler sur des options de simple escale en provenance d’autres capitales africaines. Si un vol pour Paris était annoncé, nous vous en informerions immédiatement.

La situation en France reste sérieuse : près de 125 000 cas confirmés (La France teste les cas symptomatiques et les personnes fragiles qui le demandent), 4682 personnes hospitalisées (en baisse) et 22 856 décès (chiffres officiels au 26/04/2020 à 14.00).

L’ambassade de France au Ghana reste pleinement mobilisée et en lien avec les autorités ghanéennes.

PNG

Dernière modification : 27/04/2020

Haut de page