COPIL 2019 : Bilan sur l’enseignement du français en milieu militaire [en]

Le mardi 12 novembre 2019 s’est tenu le comité de pilotage du projet de l’enseignement du français en milieu militaire, à l’Alliance Française d’Accra en présence de SE Anne-Sophie Avé, Ambassadeur de France au Ghana.

Le français, une langue nécessaire aux opérations militaires ghanéennes

Ce projet, créé en 2003 par la coopération militaire de l’Ambassade de France en collaboration avec le département éducation de l’armée ghanéenne, permet à ses officiers d’apprendre la langue française afin notamment de pouvoir mener des opérations en pays francophones. À ce jour, cinq centres de langue sont ouverts pour proposer des cours de français dispensés par des enseignants ghanéens qualifiés et formés en partie en France.

Un bilan positif et des stagiaires déterminés

Le comité de pilotage annuel a pour objectifs principaux de dresser le bilan du projet et des réalisations 2019 et de proposer des nouveaux objectifs pour 2020. Au cours de l’année 2019, 214 stagiaires ont suivi les cours de français. Avec près de 89% de taux de réussite au DELF (Diplôme d’Etudes en Langue Française), les professeurs et les stagiaires ont prouvé une fois de plus leur détermination et leur volonté quant à l’apprentissage d’une langue nécessaire sur le terrain d’action international.

Le centre de Tamale désigné " Meilleur centre 2019 "

À l’occasion du comité, le Lieutenant-colonel Thierry GELAS-DORE, chef de projet, et la coordinatrice enseignement du français en milieu militaire Mme Evelyne SASSY-AKUÉ ont attribué le diplôme du « meilleur centre 2019 » au centre de Tamale pour ses excellents résultats durant l’exercice 2019. En effet, grâce à ses enseignants Elom NYONATO et Narcisse COUASSI-ABOU, le centre a permis d’inscrire 42 stagiaires à l’examen DELF et a obtenu un taux de réussite de 100%. Félicitations !

Dernière modification : 14/11/2019

Haut de page